Glossaire

 

Image Active


ACCELERATEUR DE DURCISSEMENT

Conseillé par nos professionnels du BPE lorsque les conditions climatiques l’impliquent, l’accélérateur de durcissement vous permet d’augmenter la résistance initiale du béton sans en influencer ses caractéristiques finales.

ACCELERATEUR DE PRISE

Introduit dans l'eau de gâchage, il raccourcit la durée de la phase de durcissement du ciment dans le béton. 

ADJUVANT

Incorporé à faible dose, ce produit chimique a pour vocation de modifier certaines propriétés du béton. Selon l'effet recherché, on peut distinguer trois grandes familles d'adjuvants avec action sur :

-  les délais de prise et le durcissement ( accélérateurs, retardateurs...),         -  la plasticité et la compacité,                                                                            -  la résistance aux agents extérieurs ( antigels, hydrofuges...) 

AFFAISSEMENT AU CONE D'ABRAMS

Valeur en centimètres, obtenue par un effet normalisé, dit "essai d'affaissement" ou "slump test", effectué sur un moule tronconique rempli de béton frais.

Le cône d'Abrams permet de mesurer la consistance, donc l'ouvrabilité du béton.

ARMATURE

Elément en acier noyé dans le béton lui conférant une résistance à la traction. L'ensemble des armatures d'un béton armé constitue le ferraillage.

 {mospagebreak title=B}

 

 

Image Active 

BETON ARME

 

Matériau composite constitué de béton et d’acier qui allie la résistance à la compression  à la résistance à la traction de l’acier.

 

BETON PRET A L'EMPLOI ( B.P.E.)

Béton réalisé sur mesure dans l'une de nos centrales à béton, et livré directement sur vos chantiers par des toupies béton, pour une qualité optimale.

BETON DE FIBRE

 

Béton mélangé avec des fibres qui peuvent être métalliques, de verre ou de synthèse. Elles procurent au béton une bonne résistance aux chocs et un meilleur comportement vis à vis de la rupture par rapport au béton classique.

 

BANCHE

 

Eléments modulaires de coffrage ( souvent verticaux), qui sont utilisés pour réaliser le coulage des murs, des poteaux, des voiles ou poutres en béton armé.

 

Bien souvent verticales, les banches peuvent être en bois, en métal ou les deux; certaines doivent être déplacées à la grue, d'autres sont manu-portables.

 

BETON BOUCHARDE

 

Principe d’éroder la surface d’un béton durci. Celle-ci est travaillé par éclatement afin de donner au béton un aspect rustique.

 

BETON BROSSE 

 

Béton dont la surface a subi, avant durcissement, un traitement mécanique par passage d'une brosse métallique dégageant les granulats.

 

BETON BRUT
 
Béton dont la surface n'a subi aucun traitement spécifique après décoffrage.
 
BETON CELLULAIRE

 

Béton allégé, grâce à l’incorporation lors de sa fabrication de bulles de gaz  ce qui lui procure sa légèreté et une meilleure résistance thermique.

 

BETON OU MORTIER COLORE 

Le béton coloré est un béton décoratif obtenu par ajout de colorants dans la masse afin d'en modifier la teinte. Il peut se décliner dans plusieurs coloris.

BETON DESACTIVE 

Sur la surface du béton fraîchement posé, on pulvérise un produit désactivant qui neutralise sa prise. Un rinçage à haute pression permet alors, à l'élimination de la laitance, de faire apparaître en surface les différents gravillons constitutifs.

BETON FLUIDE 

Le béton fluide est un béton de composition classique, auquel est incorporé un fluidifiant, qui facilite sa mise en oeuvre sans réduire sa résistance. La fluidification du béton augmente considérablement sa maniabilité.

BETON HAUTES PERFORMANCES ( B.H.P.) 

Ce béton qui nécessite un grand professionnalisme pour être fabriqué, est très surprenant tant ses performances et ses possibilités d'applications sont vastes. C'est un matériau de haute technologie. La résistance à la compression d'un tel béton peut atteindre des valeurs supérieures à 100 MPa et dans de rares cas 120 MPa à 150 MPa, selon la nature du granulat et son dosage en ciment...etc..

BETON REFRACTAIRE

 

Béton, qui grâce à ses caractéristiques techniques, est conçu pour résister à des températures très élevées.

Il est souvent utilisé pour réaliser des cheminées, des intérieurs de four et autres.

BETON SABLE

Béton dont la surface a subi, après durcissement, un traitement mécanique d’érosion plus ou moins profonde par sablage. 

 {mospagebreak title=C}

 

 

Image Active 

CHAPE
 

Mortier coulé en faible épaisseur afin d’assurer sur un plancher, une planéité ou une forme de pente.

 

CHAPE AUTO-NIVELANTE ( C.A.N.)

Chape coulée en place qui ne nécessite aucune vibration.

CHATIERE

 

Aération de la couverture faite par une petite ouverture dans la toiture; cette dernière est souvent réalisée par des tuiles qui portent le nom de « Tuile chatière ».

 

CIMENT 

Liant hydraulique en poudre, qui mélangé avec de l'eau fait prise et durcit. Le ciment est composé de clinker (calcaire et argile).  

CLASSE D'ENVIRONNEMENT  

 

Classement normalisé permettant de déterminer l’agressivité physique et chimique d’un environnement  auquel les constructions en béton sont exposées.

 
CLASSE DE RESISTANCE D'UN CIMENT 

Elément d'un classement normalisé, défini par la valeur minimale de résistance à la compression (exprimée en N/mm2) d'un ciment. Elle est mesurée sur une éprouvette de mortier de ciment 28 jours après sa confection. 

CLINKER

Le clinker composé à 80% de calcaire et 20 % d'argile est un constituant du ciment.

COFFRAGE 

Le coffrage est une structure provisoire, utile pour maintenir le matériau en place, en attendant sa prise puis son durcissement.

{mospagebreak title=D}

 

 

Image Active 

DECOFFRANT 

Produit anti-adhérent, huile minérale, résine cire ou agent chimique que l’on applique à la brosse ou pulvérisé avant le coulage sur les banches ou peaux de coffrage, afin de faciliter le décoffrage et la réutilisation des coffrages.

 

DURABILITE 
Caractérise dans le temps la tenue sans altération, ni détérioration d’un matériau.
 
DURCISSEMENT 

Les mortiers et bétons après prise, passent de l’état plastique à l’état solide.

 

{mospagebreak title=E} 

 

 

Image Active 

ENDUIT 

Revêtement à base de ciment et/ou chaux hydraulique destiné à imperméabiliser et protéger la surface d’une paroi. Il existe différents types d’enduits : les traditionnels 3 couches, les bicouches et enfin les monocouches.

 

ETAI 

Matériel permettant de reprendre et transmettre une charge sur une structure d’appui par son intermédiaire.

Il peut être en bois, en métal, vertical ou incliné.
 

{mospagebreak title=F} 

 

Image Active 

FAUX PLANCHER 

Plancher surélevé posé sur plots et généralement utilisé dans locaux nécessitant le passage de câbles.

 

FERRAILLAGE 

 

Mise en place des armatures dans les coffrages avant le coulage, il s’agit de l’ensemble des armatures d’un élément de construction en béton armé.

 

{mospagebreak title=G}

 

Image Active 

GACHEE 

Quantité de béton obtenue lors d’un malaxage.

GRANULAT 

 

Ensemble de grains minéraux que l'on désigne, suivant leur dimension (comprise entre 0 et 125 mm) :fillers, sablons, sables, gravillons...

 

On distingue les granulats naturels issus de roches meubles ou massives lorsqu'ils ne subissent aucun traitement autre que mécanique et les artificiels lorsqu'ils proviennent de la transformation thermique ou mécanique de roches ou minerais. Les granulats naturels peuvent être roulés, de forme arrondie d'origine alluvionnaire ou concassés, ou encore de forme angulaire.

 

À noter : depuis 1983, le terme de granulat a remplacé, dans les normes, celui d'agrégat.
   
GRANULOMETRIE

 

Mesure de la granularité d'un granulat, c'est-à-dire de l'échelonnement des dimensions des grains qu'il contient, par passage de celui-ci à travers une série de tamis à mailles carrées dont les dimensions sont normalisées.

 

GRAVILLON 
 

Gravillon d'origine alluvionnaire dont l'ensemble des grains provient du concassage des gros éléments.

 

{mospagebreak title=J}

 

 

Image Active 

JOINT DE DILATATION

Joint qui permet de séparer différentes partie d’un ouvrage afin que celui-ci ne se fissure pas sous les effets des mouvements de la construction.

{mospagebreak title=P}

 

 

Image Active 

POUTRE DE REPRISE
Poutre servant à reprendre et répartir les charges vers d’autres appuis.

{mospagebreak title=R} 

 

Image Active 

RESISTANCE D'UN BETON 
 

Caractéristiques de comportement du béton sous les sollicitations de compression, traction et flexion. Vérification des ouvrages 28 jours après leur mise en place.

 

RAGREAGE
 
Opération de surfaçage à l’aide d’un mortier fin. Le ragréage sert à rattraper les différents défauts de surface, boucher les bullages ainsi que les épaufrures.
 
REMONTEE CAPILLAIRE

Remontée d’humidité depuis les fondations par l’intermédiaire des différents constituants d’une paroi.

RESERVATION

Trou ou décaissement effectué dans une dalle ou paroi avant ou lors du coulage.

RETARDATEUR DE PRISE

Adjuvant incorporé lors de la fabrication d’un béton ou mortier pour augmenter le temps de début de prise et la fin de celui-ci.

RHEOLOGIE

Etude des caractéristiques de viscosité d’un matériau fluide et donc, pour le béton de son ouvrabilité.

{mospagebreak title=S}

 

Image Exemple


SEGREGATION

Phénomène de séparation des constituants d’un béton ou d’un mortier frais, qui peut être provoqué par un malaxage insuffisant ou par une vibration excessive.

SUPERPLASTIFIANT

Adjuvant introduit dans un béton ou mortier peu avant le coulage, il améliore nettement l’ouvrabilité de celui-ci en le rendant plus fluide.

{mospagebreak title=T

 


Image Exemple


TOUPIE

Camion à cuve rotative inclinée transportant du béton frais en mouvement tout au long du transport vers le chantier.

{mospagebreak title=V}

Image Exemple


VOILE

Désigne un mur en béton armé ou pas.